• 500 000 et même un peu plus

     

     

     

    Aujourd’hui, en fin de matinée, j’ai publié cette photo sur mon compte instagram. Pourquoi y ai-je cet air si peu joyeux ?

    Parce que je m’apprêtais à m’atteler à la pénible tâche de renseigner les livrets scolaires. Et que j’ai vraiment, mais alors vraiment, horreur de ça.

    Eh oh ça va hein, je sais bien que toi aussi tu détestes ça. Que toi aussi tu dois activer des tas de filtres au moment de la rédaction des appréciations parce que tu ne peux vraiment, absolument, définitivement pas écrire le fond de ta pensée.

    Et puis, il y a quelques minutes, alors que le serveur du LSU avait planté, alors que je renâcle tellement depuis ce matin que ça n’avance pas, alors que j’étais là, en train de scrogneugneuter peu glorieusement devant l’écran de mon vieil ordi, j’ai eu envie de venir faire un tour ici.

    Pourquoi ?

    Oh, c’est assez futile.

    Quand j’en ai marre, quand je doute, quand je ne me sens pas sûre de moi, quand je manque d’élan… je viens lire ici les messages que l’on me laisse ici. Je viens prendre ma dose d’encouragements, de gentillesse, de compliments… mon shoot.

    Je te l’avais dit hein, c’est futile !

    Et là, j’ai vu un truc complètement dingue.

    500 000 visites.

    C’est fou !

    Tu te rappelles Caro, ce moment d’août 2016 où je me suis demandé s’il serait pertinent d’ouvrir un blog ? J’étais un peu lasse de répéter un peu toujours les mêmes conseils, de partager des pratiques un peu longues à expliquer… et en même temps je me disais qu’il y avait une telle quantité de blogs de profs absolument géniaux sur le web que ma goutte d’eau serait assez vaine. Je ne me sentais pas spécialement légitime.

    Et puis tu m’as dit de foncer… et je l’ai fait.

    J’ai pas mal alimenté ce blog pendant 18 mois… et puis j’ai arrêté, un peu du jour au lendemain. Depuis, il vit sa vie sans moi et je n’y publie presque jamais rien. Pourtant, je ne manque pas d’idées, j’ai à portée de main une longue liste d’articles à rédiger, je prends régulièrement des photos d’activités que je mets de côté en attendant, j’ai des retours d’expérience à faire comme à propos des ateliers de réflexion sur la condition humaine ou le jeu des trois figures… mais je ne publie pas.

    Pendant ces 18 mois, j'étais ultra motivée, j'ai passé un temps considérable sur ce blog, j'ai même acheté un nom de domaine et commencé à bâtir un site tout beau, tout propre.

    Mais y a eu un gros bouleversement familial et une nouvelle vie à installer.

    Environ un an plus tard, il y a eu un burn out. Ce truc dont tu entends parler partout mais que tu ne prends pas vraiment au sérieux jusqu’à ce que tu te le prennes en pleine face.

    Et c’est violent.

    Alors, j’ai appris à prioriser. J’ai écouté de bons conseils et j’ai fait le choix de me consacrer le plus possible à ma vie à moi, à mon fils et à tous les gens que j’aime d’amour dans la vraie vie.

    Et même si je travaille encore beaucoup, j’accepte aussi l’idée de me reposer un peu sur ce que j’ai déjà fait. Et je constate que ça ne cause aucune catastrophe pédagogique (20 ans que j’enseigne… il était temps que je m’en aperçoive !)

    Le nouveau site tout beau tout propre n'a jamais vu le jour (de toutes façons je n'y connais rien en construction de sites web), le nom de domaine arrive à expiration dans quelques jours... tout est resté en l'état.

    Et pourtant, ce blog enregistre chaque jour des centaines de visites. Et pourtant, je continue de recevoir des messages extrêmement réconfortants, ici ou par mail.

    Alors… vraiment … merci !


    4 commentaires
  • J'ai bien cru que je n'y arriverai pas....

    Bonne année !

     

     

    Mais ça y est... Tout est prêt ! 

     

     

    Bonne année !  

     

    Je vous souhaite à tous et toutes une très très belle année 2019-2020

     

    (la vingtième pour moi !) 

     

     


    2 commentaires
  • Je fais remonter cet article, particulièrement de circonstance ...

     

    J'ajoute que depuis la rentrée 2017, j'ai constitué deux portes-vues qui me sont très utiles pour préparer la rentrée 2019 :

    - 1 porte-vues "kit de rentrée" dans lequel je place tous les documents utilisés (liste de fournitures, originaux des leçons , originaux des livrets d’exercices, informations aux parents...). Ce porte-vues m'est également d'un grand secours à chaque fois que je reçois un nouvel élève en cours d'année.

    - 1 porte-vues "mise en route" avec le cahier journal des premiers jours (volontairement souple, tout va toujours tellement plus lentement que prévu !) et les fiches séquences correspondantes ainsi que du petit matériel (étiquettes pour les cahiers ou les intercalaires, ce genre de choses)

    C'est tout bête mais sur la clé USB qui me suit partout (et est sauvegardée partout, je suis une phobique de la perte de données) J'ai un dossier consacré aux premiers jours de classe. Et un autre consacré aux derniers jours mais ça c'est une autre histoire.

     

    La pièce maîtresse en est un document intitulé "les indispensables des premiers jours" que je mets à jour chaque année en fonction de l'évolution de mes pratiques. Il est sous forme de liste à cocher comme ça je sais où j'en suis, sans être coincée par un plan de déroulement trop rigoureux.

     

    Le voici mais je pense qu'en l'état il ne peut servir qu'à moi ! Les premiers jours en classe

     

     

    Quelques explications :

     

    Le jeu du premier jour. Je ne sais plus où j'avais bien pu piocher cette idée... Voici le document à projeter pour inspirer les présentations !

    Les premiers jours en classe

     

     

    Les clés de la réussite : c'est mon système de gestion des comportements. J'en ferai un article prochainement mais je dois d'abord faire des photos). De loin, ça ressemble à ça (au dessus du PC) :  

    Les premiers jours en classe

     

    Et ça fonctionne comme ça : clic      

     

     

    L'affichage des anniversaires : Je réunis les élèves par date de naissance. Sur des ardoises à craie (c'est tellement plus joli), on écrit en très gros leur jour de naissance. Il ne reste plus qu'à faire une photo du groupe de chaque mois, chacun tenant bien son ardoise en évidence (je suis sur la photo d'octobre). Après tirage, on crée une belle affiche et on n'oublie plus aucun anniversaire (surtout moi qui leur offre un petit cadeau à cette occasion)... Cet affichage est vraiment important à mes yeux !

     

     

    Géométrie, apprendre à tracer avec rigueur : Je présente ça comme un défi... réussir à tracer des droites, parfaitement visibles, qui peuvent totalement disparaître avec une gomme. Au début il n'y arrivent pas, je fais une démonstration avec LEUR matériel, ils constatent que c'est possible  j'en fais des caisses quand ils y arrivent... Et l'effet dure toute l'année (surtout que je conserve précieusement le tracé le plus réussi de chacun)

     

    Coloriage  : apprendre une technique efficace de coloriage. J'ai une formation de plasticienne. Je ne SUPPORTE PAS qu'ils colorient comme des porcs. Bref, je leur fais un cours très académique, je leur offre un coloriage d'adulte tiré d'un bloc, (pas une photocopie pour la solennité du moment ), il en font avec beaucoup d'efforts un coloriage magnifique... ils n'en reviennent pas eux-même... joie dans le monde !

     

    L'oeuvre d'art collective : parfaite pour souder chaque groupe dès le début (Clic pour agrandir)

       

    Les premiers jours en classe  

    Les premiers jours en classe  

    Les premiers jours en classe  

    Les premiers jours en classe

      

     

    Finissons par ce qui n'y figure pas (pour l’instant) cette année mais que j'ai testé et adoré :

     

    L'évaluation de rentrée qui n'en a pas l'air : la course aux réponses. On trouve des cartes toutes prêtes comme chez Orphée ou chez charivari (qui explique parfaitement bien le principe) , on peut aussi facilement les créer en fonction de ce qu'on souhaite évaluer. C'est aussi très efficace en juin quand tout le monde est fatigué, qu'il fait 40° dans la classe... C'est très motivant pour les élèves !

     

    Le super tétra'aide de Bruce demaugé. Une chouette construction et un concept génial !

     

    Les 8 défis de rentrée de "mais que fait la maîtresse"

     

    Et enfin ce super défi...


    10 commentaires
  • Planning Hebdo - zones A et C

    J'utilise beaucoup ce planning tout au long de l'année. Il est aussi simple que succinct et me permet de me repérer d'un coup d’œil dans l'année : jours de classe, jours fériés, numérotation des semaines scolaires, durée des périodes...

     

    Je n'ai pas eu besoin de faire celui de la Zone A car Isabelle l'a fait de son côté en utilisant ma trame modifiable et a eu la gentillesse de me l'envoyer par mail. un grand merci à elle !

    Quant à moi, j'en ai fait une version zone C pour ma Caro d'amour et parce que j'aime vraiment beaucoup les gens de l'Hérault... Je sais, c'est du pur favoritisme, totalement assumé ! 

     

     

     Planning zone A

     Planning zone C

     Planning modifiable

     Planning Hebdo zones A et C

     Planning Hebdo zones A et C

     Planning Hebdo zones A et C


    votre commentaire
  • Quand on travaille les grands nombres, il devient compliqué de trouver des activités de manipulation.

     

    Ces cartes permettent de mettre en évidence la valeur de position de notre système de numération.

     

    Voici comment nous les avons utilisées en classe ce matin :

     

    Chaque groupe a reçu un lot de cartes. Aujourd'hui, j'ai choisi de donner un type de carte par groupe mais j'aurais évidemment pu leur donner un assortiment de chaque.

    Des cartes de numération pour comprendre la valeur de position

     

     

    J'ai ensuite écrit un nombre en lettres sur le tableau . Ils devaient s'organiser pour reconstituer ce nombre en utilisant les cartes, chaque groupe ne pouvant envoyer qu'un seul de ses membres. (EXCELLENT exercice de coopération...)

     

    Des cartes de numération pour comprendre la valeur de position 

    Des cartes de numération pour comprendre la valeur de position

     

    Après validation par la classe, il ne restait plus qu'à en faire la décomposition (ultra easy grâce aux cartes !)

     

    Des cartes de numération pour comprendre la valeur de position

     

     

     

    Je vous mets (évidemment !) le fichier pour fabriquer ces cartes. Prévoir une couleur de papier par page, une plastifieuse et un peu de découpage ...

     

    Des cartes de numération pour comprendre la valeur de position

     

     


    9 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires